Quel est l’importance du recrutement chez BI consulting ?

Au sein de BI consulting, le recrutement constitue un enjeu stratégique, notamment par sa spécialisation dans le monde du conseil. En effet, la croissance des cabinets de conseil est directement liée au nombre de consultants recrutés et à la qualité de ces derniers.
BI consulting recrute ses consultants sur profil, et donc la pré-qualification des CV est une des activités clés du recrutement. Cette étape, très chronophage, évalue la cohérence des profils des candidats avec le positionnement stratégique de l’entreprise.
En 2015, 2000 CV ont été nécessaires pour embaucher 50 consultants. En 2018, l’objectif de recrutement a doublé et par là même le nombre de CV à traiter aussi.
Avec l’émergence des systèmes d’information, d’Internet et de l’hyper connectivité, les entreprises ont aujourd’hui de plus en plus de matière à leur disposition. Cela pousse les sociétés à stocker et à analyser un maximum de données.

Le Lab Innovation de BI consulting au service du recrutement chez BI consulting ?

Dans ce contexte, le « Lab Innovation » de BI consulting s’est penché, dès sa création en 2015, sur l’amélioration du processus de recrutement. Le « Lab Innovation » est un groupe de travail d’une trentaine de consultants qui capitalise sur son expertise du Big Data, en développant des applications innovantes au service de l’entreprise.
Pour améliorer le processus de sélection des CV, le « Lab Innovation » de BI consulting a développé un algorithme de « Scoring des CV ». L’objectif est d’identifier les profils « type BI consulting» plus rapidement et systématiquement afin d’augmenter le nombre de recrutements.
En 2018, une application dédiée a vu le jour, SMART CV, et est quotidiennement utilisée par les chargés de recrutement.

Comment fonctionne cette « application miracle » ?

Le programme récupère le texte de chacun des CV à analyser (.pdf ou .doc). Il recherche les mots-clés ou expressions en rapport avec les métiers de BI consulting. Chaque mot-clé est associé à un ou plusieurs domaines (systèmes d’information SI, métier, secteur, projet, techniques, parcours) et sous-domaines (exemple pour les SI : alimentation, architecture, base de données, Big data, manipulation de données, modélisation, qualité de données, restitution). Il existe au total 58 sous-domaines d’analyse.
Ces associations sont régies par des règles de sélection élaborées par l’équipe de recrutement.
Pour chaque mot-clé trouvé, le candidat engrange des points pour le sous-domaine associé (exemple : pour le mot « SQL », le candidat prend des points en « systèmes d’information – bases de données »). La diversité des mots-clés apporte plus de points que la répétition d’un même mot.
Le nombre de points est pondéré par le nombre de caractères du CV, de telle sorte qu’un candidat ayant choisi un CV court et synthétique ne soit pas pénalisé par rapport à un CV long.
Chaque candidat obtient un score pour les 58 sous-domaines. Pour une lecture plus aisée, ces scores sont convertis en pourcentage par comparaison avec une base de référence composée de plusieurs milliers de CV. Ce pourcentage indique que le CV surpasse x% des CV de la base de référence.
Grâce à ces scores et à un algorithme de machine learning (méthode des k-means), les candidats sont classés par profil (MOA, métier, projet, MOE, développeur, statisticien, support, hors cible).
Enfin, le programme attribue à chaque candidat un « score général » qui traduit la pertinence du CV par rapport aux profils similaires et en fonction de son nombre d’années d’expérience.

Quel bilan peut-on faire de la mise en production de SMART CV ?

Aujourd’hui, tous les CV recueillis sur les réseaux sociaux ou les jobboard sont pré-évalués par SMART CV avant d’être pris en charge par l’équipe de recrutement. L’analyse de chaque CV, qui prenait plus d’une minute il y a quelques mois, ne prend plus que 1 à 2 secondes.

 

Tableau de restitution des indicateurs principaux

Tableau de restitution des scores et mots par sous-domaine

Par Nathan Caron, stagiaire du Lab Innovation BI consulting 

Article
Suivant