BI parcourt l'actualité : Mai 2014

Ce mois-ci, nous vous proposons un tour d’horizon des grands projets réglementaires qui animent en ce moment le monde de la finance : Fatca, Bâle III, Solvabilité II.

Nous regardons ensuite vers l’avenir avec une banque Facebook, des assureurs qui se tournent vers le digital et la nouvelle stratégie de la Banque Privée.

Pour finir, quelques informations sur le développement du Big Data et le positionnement de la BI dans l’entreprise.

 

BANQUE

• Fatca, la course contre la montre

L’accord sur la loi fiscale américaine (Foreign Account Tax Compliance Act) entrera en vigueur le 1erjuillet. Trop tôt? La pression politique se fait de plus en plus forte aux États-Unis.

http://www.bilan.ch/argent-finances-les-plus-de-la-redaction/fatca-la-course-contre-la-montre (Publication : bilan.ch, le 07/05/2014)

• Banque privée : « la revanche des buveurs de thé »

Longtemps cantonnée au cliché des moquettes épaisses, la banque privée est devenue, depuis la crise financière, un sujet central pour les grands réseaux bancaires. A leurs yeux, cette activité présente deux très gros avantages : d'une part, elle permet de mobiliser peu de fonds propres, devenus une ressource précieuse à l'heure de Bâle III ; d'autre part, la banque privée attire de gros montants d'épargne, utiles au respect du ratio de liquidité.

http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/placement/actu/0203453041039-banque-privee-la-revanche-des-buveurs-de-the-666889.php (Publication : Les Echos, le 25/04/2014)

• Votre banque de demain

Demain votre banque ne s'appellera plus Crédit Agricole, Société Générale ou BNP. Elle s'appellera Google, Facebook, Apple ou Amazon. Les géants américains du net ont décidé de s'attaquer à la banque de détail et ils vont révolutionner la finance comme ils l'ont fait avec la musique ou le voyage.

http://www.monfinancier.com/finances/journal-de-monfinancier-c1/morning-de-marc-fiorentino-r1/votre-banque-de-demain-17378.html (Publication : monfinancier.com, le 24/04/2014)

• La (bonne) titrisation amorce son retour en France

Cinq banques françaises viennent de créer un véhicule de titrisation des créances aux PME et aux ETI. L’objectif : faciliter l’accès des banques aux liquidités et, par ricochet, favoriser le crédit aux entreprises.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/20140411trib000824955/la-bonne-titrisation-amorce-son-retour-en-france.html (Publication : La Tribune, le 11/04/2014)

  

ASSURANCE

• Multi-Canal, Big Data, Objets Connectés : l'assurance opère sa transformation digitale

Un business chahuté par le web et une appétence croissante des clients pour une relation dématérialisée : les assureurs doivent opérer une véritable transformation digitale. Plateformes Digitales, Applications Mobiles, Big Data, Objets Connectés, Quantified Self… Entre prise de conscience et mise en œuvre d’actions : tour d’horizon express du secteur.

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/finance-marches/banques-assurances/221196836/multi-canal-big-data-objets-connect (Publication : Le Cercle - Les Echos, le 02/05/2014)

• Solvabilité II restructure en profondeur l'assurance française

Elles sont derrière pratiquement tous les grands mouvements intervenus dans le secteur de l'assurance ces dernières années. Les nouvelles normes prudentielles de Solvabilité II, qui entreront en vigueur le 1er janvier 2016, n'en finissent plus de structurer le paysage.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203452800733-solvabilite-ii-restructure-en-profondeur-l-assurance-francaise-665952.php?xtor=RSS-2132 (Publication : Les Echos, le 09/04/2014)

• Les risques de l'assurance fantôme

Qu’est-ce que l’assurance fantôme ? L’assurance passe traditionnellement pour un métier peu risqué. La compagnie vend des polices d’assurance à ses clients. Elle investit les primes dans des actifs peu risqués. Le revenu de ces actifs lui permet de payer les assurés qui subissent des sinistres, dont le risque est mutualisé.

http://www.agefi.fr/fiche-blogs-wikifinance/les-risques-de-l-assurance-fantome-2936.html (Publication : L’Agefi, le 09/04/2014)

 

DECISIONNEL

• Big data : entre histoire, promesses et réalités

La révolution annoncée n’est-elle pas finalement une évolution logique de pratiques déjà existantes ? À l’aube d’un changement de société, quelle importance doit-on accorder à la Big data ?.

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/high-tech-medias/internet/221197761/big-data-histoire-promesses-et-realites (Publication : zdnet.fr, le 14/05/2014)

• La BI, c’est vraiment pour tous les métiers. Mais peu encore dans les faits

Encore souvent cornaqué par la DSI, la finance et la direction générale, le décisionnel c’est pour l’ensemble des métiers de l’entreprise estime une étude commanditée par SAP. A condition d’impliquer réellement les métiers et de ne pas oublier la qualité des données.

http://www.zdnet.fr/actualites/la-bi-c-est-vraiment-pour-tous-les-metiers-mais-peu-encore-dans-les-faits-39800233.htm (Publication : zdnet.fr, le 22/04/2014)

• La direction informatique pilote encore 60% des projets décisionnels

Les projets de business intelligence restent sous la responsabilité de la DSI. Mais l'implication des métiers est primordiale pour leur réussite.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-la-direction-informatique-pilote-encore-60-des-projets-decisionnels-57241.html (Publication : lemondeinformatique.fr, le 22/04/2014)

 

Nicolas L.